Événements

Focus by SFC

Maximiser les performances cutanées
tout au long de la journé 

Mécanismes de réparations nocturnes et stratégies métaboliques pour imiter les bienfaits des UV le jour

Le bien-être global est étroitement lié aux performances de nos fonctions biologiques, orchestrées par notre horloge circadienne.

Cette horloge interne, synchronisée avec les cycles de lumière, d’obscurité, et même de température, régule de nombreux processus physiologiques qui ont un impact direct sur notre santé cutanée. Bien que son centre de contrôle réside dans le cerveau, des horloges secondaires sont présentes dans presque toutes les cellules de notre corps, synchronisées avec les cycles de lumière naturelle grâce aux signaux photoniques captés par la rétine. Ces signaux sont ensuite transmis aux cellules par des impulsions électriques, régulées par des gènes centraux tels que CLOCK, BMAL1 et PER [1] [2], puis relayées aux horloges secondaires par des médiateurs neuronaux et hormonaux [3].

Ainsi, de nombreux aspects de la peau suivent un rythme cyclique, incluant l’hydratation, la perte insensible en eau, le flux sanguin capillaire, la production de sébum, la température, le pH de surface et le taux de prolifération des kératinocytes [4]. Avec le renouvellement cellulaire constant de l’épiderme, la synchronisation précise de ces événements est essentielle [5], bien que souvent perturbée par nos styles de vie moderne.

 

la lecture de l’article complet est réservé aux membres SFC.

N’hésitez pas à adhérer ici

Partager